Interview de Vanity Fair

Une nouvelle interview de Peter Facinelli par le magazine Vanity Fair est apparue aujourd'hui. On y apprend notamment ses relations avec les acteurs, et sa vision de son travail et du succès de Twilight. 

 

Tout comme le role de patriarche du clan Cullen, avez vous joué un rôle paternel avec les autres acteurs ?

Vous savez, sur Twilight, j’avais l’impression qu’ils me prenaient pour la figure paternelle, mais comme nous sommes plus proche maintenant, je suis plus comme un grand frère maintenant.

Y a-t-il une difference dans vos relations avec les autres acteurs depuis que vous avez filmé Twilight ?

Rob[ert Pattinson] a plus de garde du corps autour de lui (rire) A part ça, pas vraiment. Nous apprécions vraiment passer du temps ensemble, et nous avons tant travaillé sur ce film que nous n’avons pas vraiment eu de temps pour sortir tous ensemble. Nous sommes là, pendant de longues heures et ensuite rentrons juste chez nous. D’habitude nous essayons de dîner ensemble rapidement, et puis le lendemain matin, on se dit qu’on devrait le refaire.

Qu’est ce qui a le plus change dans votre vie depuis que vous avez commence la franchise ?

Je voyage beaucoup plus que je n’y étais habitué, et je vois beaucoup plus de gens. Le nombre de fan, je ne sais pas comment l’expliquer. C’est un phénomène culturel. Les gens prennent l’avion pour te voir. Parfois je vais des actions de charités, et les gens volent pour venir me voir. Je suis juste vraiment, vraiment impression par le dévouement des fans envers les livres et les films. J’ai toujours eu des fans avec le travail que je fais, mais jamais aussi intransigeant.

Vous paraissez assez attentionné envers eux également si j’en vois votre page Twitter.

Vous savez, j’adore être en lien avec les fans car je suis un fan moi-même. Ils sont tellement prévenants et merveilleux pour moi que j’apprécie de pouvoir leur rendre. Donc si faire une photo ou signer un livre peut mettre un sourire sur leur visage, alors ça me rend heureux aussi. J’essaie de – si des fans attendent près du lieu de tournage – m’arrêter et leur dire bonjour avant de monter dans la voiture. Cela prend cinq minutes de rendre les gens heureux. J’adore interagir avec eux.

Vous travaillez de façon constante depuis que vous avez la vingtaine – le même age que la plupart des acteurs de Twilight. Avez-vous donné des conseils à l’un d’entre eux surtout maintenant qu’ils sont soudainement sous les feux des projecteurs ?

J’ai eu quelques conversations avec certains, à propos de leur carrière car je travaille depuis quinze ans. Ils commencent tout juste leur carrière et pour la plupart, c’est leur premier gros film. Je pense qu’ils se tournent vers moi pour me demander : Comment fais tu pour vivre ça ? C’est un mystère pour moi aussi !  Je me sens vraiment chanceux. Pour moi, c’est surtout la longévité et pas un seul film. Cela risque d’être une période effrayante car ce film leur a donné des tas d’opportunités. C’est un moyen pour transformer ce voyage en carrière, et pas seulement Twilight et plus rien. Je les regarde, et je me dis que ça doit être assez effrayant d’avoir autant de poids sur leur épaules aussi soudainement, mais je pense qu’ils sont réellement talentueux, intelligent et je pense que tout ira bien.

Qu’est ce que cela à apporté à votre carrière ?

J’ai fait plusieurs films et différents rôles, et c’est un autre rôle que j’adore jouer. Je vois plus loin pour continuer à en faire encore d’autre. Cela à définitivement agrandi le nombre de mes fans jusqu’à mes propres enfants. Pendant un long moment, ils ne pouvaient pas voir ce que je faisais car ce n’était pas de leur age.

Vos filles ont-elle vu Twilight ?

Les trois l’ont vu. Elles avaient douze, six et trois ans. Elles ont adore. L’aînée a lu les deux premiers livres, alors elle adore le film. Ma petite de six ans l’adore encore plus. Elle veut le voir tout le temps. A cause d’elle, maintenant ma dernière, veut aussi le voir sans cesse. Je lui ai demandé ce qu’elle aimait et elle m’a dit « j’adore quand ça fait peur »

Ont-elle rencontré les autres acteurs ? Etaient-elles éxcitées ?

Mes filles n’ont pas changé. Elles ne sont pas fans de stars. Pour elles ce sont juste des « amis de papa » ce qui est assez bien.

Dans quelle mesure, New Moon diffère de Twilight ?

Vous savez, Twilight était un film indépendant. Il a été filmé comme un documentaire par Catherine Hardwicke. Il y a une simplicité qui est sympa. New Moon est plus ressemblant à un film de studio mais il a gardé un peu cette impression.

Comment c’est de jouer le même personnage sous la direction de trois réalisateurs différents ?

C’est intéressant. C’est excitant en un sens car chaque directeur apporte sa pierre au film. Chaque personnalité est différente donc vous devez vous adapter à leur manière de travailler, mais nous avons eu d’excellentes expériences avec les trois. Parfois c’est bien de travailler avec la même personne encore et encore car il y a une familiarité qui se crée, mais je suis habitué à travailler avec différents réalisateurs.  Sur Nurse jackie, nous avons un réalisateur différent à chaque épisode. J’aime ça parce qu’ils apportent différentes idées et vous font penser à des choses que vous n’aviez pas envisagé auparavant  - vous poussent à voir les choses sous un angle nouveau. Je pense qu’il est plus difficile pour un réalisateur de venir et d’essayer de faire de ces films un succès aussi grand que celui de Twilight et de prendre la responsabilité de s’approcher le plus possible du livre. Et puis, il y a tout les acteurs et l’équipe que nous connaissons donc je pense que c’est plus difficile pour le réalisateur.

Vous avez aussi eu des nouveaux dans l’équipe…

Notre groupe est si ouvert, nous sommes tous si accueillant. C’est comme agrandir votre famille. Nous les attendions les bras ouverts. Ils sont sortis avec nous dîner et sont devenus des membres de la famille.

En parlant de famille, voulez vous bien nous donner en un mot une description de chaque acteur incarnant un membre de la famillle Cullen, en commençant par Kellan Lutz ?

Ok. [rire] Goofy! (gaffeur ??)

Nikki Reed:

Complexe.

Jackson Rathbone:

Artistique.

Kristen Stewart:

Adorable.

Elizabeth Reaser:

Incroyable

Ashley Greene:

Fée-rique. Elle est comme une fée – elle est si légère sur ses jambes. Gazeuse, c’est le mot.

Rob Pattinson:

Mmm. Rob. Rob, bonne question. C’est dur de limiter à un mot. Tant me viennent à l’esprit ! Maussade, torturé… Mais c’est un bon gars. Quel est le mot pour un bon garcon coriace ?

Solide?

Solide. Il l’est. Il est solide.

Finalement, quell est votre mot du jour ?  

Froid!

SOURCE

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×